Cristal Swarovski

Daniel Swarovski est né dans la République Tchèque, dans celle zone où était l'un des centres plus importants de la production de verre et cristaux de la Monarchie Austro-Hongroise. Pendant l'enfance, il a déjà été attrapé par le jeu des cristaux et, plus tard, ce jeu a décidé sa vie. Étant jeune, souvent Daniel a suivi les procès du travail de polissage des cristaux de l'atelier de son père et, plus tard, il est devenu son apprenti ici et dans d'autres ateliers aussi.
À l'age de 21 ans, quand il a visité la première exposition électronique de Vienne, il a définit son décision de révolutionner ce domaine. Il a été inspiré par les nouvelles techniques de Siemens et Edison dans la manière de concevoir et développer un appareil pour couper les cristaux, qui perfectionnera le travail avec le matériel. Son rêve est devenu réalité après 19 ans, en 1892, moment quant il a réussi breveter le procès. En plus, la nouvelle technologie a été plus rapide et plus précise que le travail manuel existant jusqu'à ce moment. Pratiquement, a été un nouveau commencement dans le monde des cristaux.

Daniel Swarovski, avec Franz Wiessz (le beau-frère) et Armand Kosmann ont mis les bases de la société qui existe dans nos jours aussi.
La société a fêté le centenaire de manière adéquate. Il y a dix ans, ils ont donné un plus de respect pour la beauté par la construction de Swarovski Crystal Worlds, un édifice unique, fonctionnant comme centre d'exposition, avec des salles de concertes et festivals.

Même si le cristal est éternel, le perfectionnement du développement ne s'arrête pas, au nom de Swarovski on ajoute quelques nouveautés, par exemple Crystal Fabric,
qui fond ensemble les tissus et son cristal ou comme la folie hot-fixe transparente qui a à la surface de petits cristaux, parfaitement coupés et qui peuvent être facilement utilisés. Ainsi, ils peuvent être repassés, cousus ou même collés selon exigences, pratiquement sur tout matériel, soie, jeans, cuirs, même sur les tissus synthétiques.

Les cristaux Swarovski sont, en effet, des cristaux de plombe, coupés avec une technique spéciale, d'une qualité particulière.
La réfraction de la lumière qui dérive du matériel du cristal de plombe et le coupage exacte forment ensemble le jeu brillant des couleurs du cristal Swarovski. Ces cristaux peuvent être achetés dans les nuances les plus diversifiées. Plus récemment, certains cristaux ayant des effets particuliers sont arrivés dans le commerce. Sur l'une de leur parties on trouve une couleur très mince de métal, d'habitude dorée ou argentée, qui agrandit le miroitement du cristal. Il sera vu plus brillant et, en plus, le jeu des couleurs sera plus prégnant. Et ces cristaux peuvent être trouvés dans des couleurs très différentes. Ceux appelés « fancy », c'est-à-dire dégageant l'idée de joie, les cristaux Swarovski recevront, en addition au code de base des couleurs, un marquage « AB ».

Dans nos jours, en addition à une gamme diversifiée de produits de décor, il y a une grande demande pour les bijoux Swarovski.

Ici on peut parler de deux types

  1. Les bijoux originaires Swarovski, qui arrivent en commerce avec des parties de métal, respectivement d'autres annexes directement de la fabrique Swarovski: ceux-ci ont une couleur de base bleu foncé, avec une emblème en blanc, arrivant dans la phase de commercialisation dans une boite avec hologramme et sigle.
  2. Bijoux avec cristaux originaires Swarovski qui proviennent de divers producteurs, étant fabriqués par l'utilisation des cristaux Swarovski (CRYSTALLIZED Made with - Swarovski Elements).